#1 Enième boulot d’usine

(suite à 40 taf en prolo’)

1er jour de travail de 13h à 22h30 la semaine dernière. Ca a démarré sur une machine avec des milliers d’escalopes panées congelées à caser sur une rampe qui les emmène en hauteur. C’était coupant. Et j’ai failli m’en prendre plusieurs sur la tête. Placé directement dans le bain, pour me mettre en condition. J’ai même eu un des sacs qui s’est pris dans le dispositif. J’étais seul à ce moment là. J’ai galéré. Le type qui m’encadrait, je comprenais 1/100 seulement de ce qu’il me disait en allemand/anglais (non pas que je sois nul en anglais, me suis débrouillé au Rwanda et autres pays précédemment, mais dans ce contexte, avec un langage en partie technique et l’accent, ce n’est pas facile). Pour autant il était sympa.

Ensuite quand ce premier round fût fini (de mémoire 2-3 heures), me suis retrouvé avec un albanais qui m’a littéralement exploité, comme les autres autours. Tout cela avec fermeté vu l’ambiance de travail particulièrement écœurante : des poulets frigorifiés qui décongèlent quand ils tombent par terre. Berk ! L’odeur âcre, et sans cesse à devoir ramasser ces cadavres liquéfiés et poisseux. Egalement l’obligation implicite d’avoir le sourire (grosso modo une atmosphère générale rude mais se voulant bon enfant). 

De toute l’usine je pense être le seul qui a soulevé pendant 5 heures les cartons les plus lourds. J’avais deux palettes à remplir : 5x4x2 = 40 cartons par palette (plus haut que ma tête, ou presque). Chaque carton contenant 6×2 = 12 sacs d’un côté, de l’autre 12 aussi de mémoire, d’x cuisses de poulets. Ca s’est fait comme ça, vu qu’on est censé être actif non stop. Autour le personnel soulevait des petits trucs, légers. Même si parfois y’a des engins à tirer assez volumineux pour certains (que je ne maîtrise pas, donc n’ait pas à utiliser là). Tout cela se fait dans le bruit des appareils (certains tombent en panne).

L’albanais m’a offert à manger à la pause de 15h. Il ne m’a pas que arnaqué avec les fameux cartons pesants.

Le repos est vraiment court : 15h 15h15 (si je ne me trompe pas). Et 18h 18h30 (pareil, de mémoire).

Avant de prendre ce travail, la Rh m’avait répondu que ça fait pas mal au dos. Hors de tous mes boulots de merde, cette journée fut très douloureuse pour ma colonne vertébrale. C’est dangereux.

Ce qui m’a semblé un peu pathétique, mais classique quand on arrive à ce genre de taf c’est que je devais sans arrêt remonter mon pantalon. J’ai fini par récupérer à la 2e pause ma ceinture, et c’était déjà moins relou.

Au final, j’ai eu beaucoup de mal à dormir. Avec le corps en feu 🔥 La boite exploite des sri lankais, pakistanais, népalais, etc…

Pas sans danger les machines, dans l’industrie agroalimentaire toxique au bas mot pour les animaux, la nature et les humains.

Matjules

https://www.facebook.com/groups/MvtDeboutMatjules/permalink/2777546575791420/


A la suite :

https://collectifinnovationsilluminationspolitiques.wordpress.com/2020/12/26/2-enieme-boulot-dusine/

https://collectifinnovationsilluminationspolitiques.wordpress.com/2020/12/26/3-enieme-boulot-dusine/

https://collectifinnovationsilluminationspolitiques.wordpress.com/2020/12/26/4-enieme-boulot-dusine/

A propos Collectif des Innovations/illuminations Politiques

Notre projet initial : convier nos semblables et leur proposer une série d’happenings d’ampleur, plutôt subversifs, selon leurs besoins. Ceci dans l’esprit du collectif Voina, comme de Krzysztof Wodiczko, Banksy, ou encore GRL Graffiti (qui se critiquent par ailleurs). Sans être du mapping commercial, ou une énième promo’ de réalisations personnelles, de prime abord (aspects trop mis en avant par le système). Ainsi essayer de redonner sa place à ce qu’il se fait de mieux en matière politique et artistique, avec les effets escomptés sur les pouvoirs en place.
Cet article a été publié dans 2020, Abnégation, Absurdité, Accent, Acre, Actif, Agroalimentaire, Allemand, Ambiance, Anglais, Animaux, Argent, Arnaquer, Autre, Bain, Bruit, Cadavre, Capitalisme, Cartons, Caser, Commercial, Condition, Ecoeurant, Encadrement, Engins, Enquête, Escalopes, Exploitation, Fermeté, Galère, Hiérarchie, Humains, Langage, Libéralisme, Liquéfié, Lutte, Mal, Matjules, Nature, Népalais, Obligation, Odeur, Pakistanais, Palettes, Pathétique, Patron, Pesant, Poisseux, Poulets, Pouvoir, Production, Prolétaires, Rampe, Rude, Sacs, Ségrégation, Sri lankais, Subordination, Témoignage, Technique, Toxique, Traumas, Travail, Usine, Verticalité, Verticalités, Violence. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour #1 Enième boulot d’usine

  1. Ping : #2 Enième boulot d’usine | Collectif des Innovations/illuminations Politiques

  2. Ping : #3 Enième boulot d’usine | Collectif des Innovations/illuminations Politiques

  3. Ping : #4 Enième boulot d’usine | Collectif des Innovations/illuminations Politiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s