Annexe 2 : Mea culpa #Itw d’Adrien Harolimana

Je tiens à rappeler ici les moyens limités de cet entretien, interrogeant tout en tenant la caméra. Je ne détaille pas le reste des contraintes à ce sujet, plus personnelles (vu la charge assumée pour se rendre au Rwanda, et le contexte aussi bien complexe que risqué pour se libérer). De surcroit, Adrien est arrivé par surprise, et je n’ai ainsi pas eu le temps de rassembler correctement mes notes le concernant.

Par ailleurs, mon mode opératoire emprunte en partie au « hacking », processus explicité par exemple dans l’ouvrage L’âge du faire de Michel Lallement. Ce sont là (pas exclusivement néanmoins) des conditions d’un engagement bénévole pour une rencontre volontairement modeste, ainsi « démocratisée financièrement » : avec des moyens se voulant accessibles pour toutes et tous. Cf. le credo du CIIP pour s’en convaincre. J’aime également que l’interviewé se sente rassuré, suscitant des confidences livrées naturellement : sans artifices techniques imposants, ou « décalage journalistique ».

En somme, comme d’autres observateurs avant moi, je critique les pouvoirs médiatiques : leur accaparement de la neutralité comme valeur intrinsèque, qui n’est en réalité que subjectivité. Particulièrement dans le contexte de leur dépendance à un conglomérat de présupposés ou idéologies ; comme généralement liés aux mécanismes de l’argent, etc…

Surtout, sur le fond, plus important, on notera qu’Adrien Harolimana ne se souvient pas, ou préfère ne pas préciser ici le nom de l’interprète auquel il fait référence (son positionnement a priori – je ne peux en être certain – prêchant de mon côté et dans l’instant le faux par erreur de recoupement et oubli). Enfin, il m’a indiqué : « Je sais que j’ai donné une interview à Bruno, et puis je ne sais pas si on a mal fait la traduction ». De quoi focaliser dessus, et non directement sur une tierce entrevue absente alors de ma mémoire de lecteur et auditeur (ainsi en dehors des interviews respectivement faites par Serge et Bruno).

J’aborde les enquêtes précédentes sans en être un spécialiste, cherchant davantage à ce que plus de personnes s’impliquent. Quelque soient leurs failles et défauts. C’est à dire au-delà d’un cercle communément autorisé, prétenduement légitime et salutaire pour les victimes.

Matjules


Premières réactions :

« Tes annexes sont top, explicites, humains. Tu défends ton travail, ton combat, ton honneur, tes interviewés ». NC1

« Merci. En tout cas je vous lirai toujours, je suis très intéressée par ce que vous écrivez. Je suis encore là dessus depuis ce matin alors que j’ai beaucoup de travail!!! Bravo et bon courage« . NC2 – Kigali

« Bravo pour ce travail de longue haleine à le recherche de la vérité« . NC3

« Merci beaucoup… » NC4

Publicités

A propos Collectif des Innovations/illuminations Politiques

Notre projet : convier nos semblables et leur proposer une série d’happenings d’ampleur, plutôt subversifs, selon leurs besoins. Ceci dans l’esprit du collectif Voina, comme de Krzysztof Wodiczko, Banksy, ou encore GRL Graffiti. Sans être du mapping commercial, ou une énième promo’ de réalisations personnelles, de prime abord (aspects trop mis en avant par le système). Ainsi essayer de redonner sa place à ce qu’il se fait de mieux en matière politique et artistique, avec les effets escomptés sur les pouvoirs en place.
Cet article a été publié dans 1994, 2014, 2015, Adrien Harolimana, Annexe, Autre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Annexe 2 : Mea culpa #Itw d’Adrien Harolimana

  1. Ping : Interview par Matjules d’Adrien Harolimana, rescapé de Bisesero | Collectif des Innovations/illuminations Politiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s