Manifeste #Rwanda94PlusJamais!

Nous artistes libres et engagés nous désolidarisons de ce que la France et ses représentants ont fait en 1994 au Rwanda.

Nous prenons ainsi acte de la participation de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda, comme révélé par la CEC, progressivement, avec à sa tête alors, Francois-Xavier Verschave, notamment.

Nous signalons notre profonde inquiétude à ce que de telles compromissions et soutiens aux pires entreprises d’extermination puissent surgir ci ou là, désormais.

Entendu que la France porte en son coeur stratégique et militaire, le contrôle de populations, et stigmatisation d’un ennemi intérieur à détruire, tel qu’enseigné à l’Ecole de guerre à Paris (irradiant les corps armés et Etats major sur la planète).

Les dernières enquêtes de La Nuit rwandaise renforcent cette nécessité d’alerte, urgente, vis à vis de la population, de nos semblables, quant à ce qui fonde les mécanismes politiques et d’influence des grandes puissances.

Le Rwanda a été un terrain d’expérimentation féroce d’une guerre totale : le génocide le plus rapide de l’histoire, plus d’un million de victimes en 100 jours. Via la complicité des banques et mercenaires de l’Etat.

Les rapports et ouvrages sont nombreux et détaillés. Le Pole Justice de Paris est saisi de viols de femmes par des militaires français. Nous attendons que les témoignages des rescapés de Bisesero auprès de Serge Farnel et Bruno Boudiguet soient ajoutés aux dossiers judiciaires, selon leurs volontés bien sur (en prenant soin de les accompagner, s’ils manifestent leur désir de justice devant les tribunaux – tout du moins le favoriser, suivant leurs dires, recoupés).

POUR SIGNER LE MANIFESTE, ENVOYEZ VOTRE NOM/PRENOM ou PSEUDO et les REFERENCES que vous jugez utiles, à collectifillupolitiques[at]gmail.com

Toute reproduction du manifeste est libre et souhaitée. Vous remerciant.

Publicités

A propos Collectif des Innovations/illuminations Politiques

Notre projet : convier nos semblables et leur proposer une série d’happenings d’ampleur, plutôt subversifs, selon leurs besoins. Ceci dans l’esprit du collectif Voina, comme de Krzysztof Wodiczko, Banksy, ou encore GRL Graffiti. Sans être du mapping commercial, ou une énième promo’ de réalisations personnelles, de prime abord (aspects trop mis en avant par le système). Ainsi essayer de redonner sa place à ce qu’il se fait de mieux en matière politique et artistique, avec les effets escomptés sur les pouvoirs en place.
Cet article a été publié dans Autre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s